fbpx

L’histoire de l’eau de la Roche Posay débute au 14ème siècle par une légende médiévale :

Bertrand Du Guesclin, Chevalier, de retour des campagnes d’Espagne (1366-1369)  fit halte à la Roche Posay pour s’y désaltérer.

 

 

Son cheval, atteint d’eczéma, se serait baigné dans l’eau pour en ressortir guéri…

Au cours du 17ème siècle, la réputation de la source d’eau thermale de la Roche Posay s’étend.

Pierre Milon, de Poitiers qui fut le médecin du roi Henri IV et de Louis XIII se déplaça pour effectuer les premières analyses. Il découvrit que l’eau thermale était riche en sélénium. Il détermine que la teneur naturelle en sels minéraux et en oligo-éléments procurent à l’eau ses propriétés apaisantes et antioxydantes.

Malgré certaines protestations sur le fait que de l’eau c’est de l’eau, Pierre Milon fut le promoteur de l’eau de velours de la Roche Posay.

 

François Citoys, médecin de Richelieu, conseille par la suite de boire de l’eau de La Roche-Posay pour soigner la colique verte du Poitou.

 

Au début du 19ème siècle,  à son retour d’Egypte, Napoléon Bonaparte alors Général fit construire un hôpital thermal pour soigner les maladies de peau des ses soldats.

En 1897, le site est officiellement reconnu d’utilité publique par l’Académie de la Médecine française.

En 1905, le premier centre thermal est ouvert pour les problèmes de peau essentiellement l’eczéma et le psoriasis. Les patients viennent du monde entier pour se faire soigner par une équipe de dermatologues qui travaille dans le centre.

 

En 1913, l’Académie française de la Médecine déclare officiellement la ville de la Roche Posay comme centre thermal et reconnait les propriétés uniques de la source.

 

L’eau de la source de la Roche Posay résulte de l’inflistration de l’eau de pluie depuis des milliers d’années sur de vastes étendues de roches calcaires contenant des réserves naturelles de sélénium. Très pure avec un PH presque neutre, elle est protégée de toute pollution et ne subit pas de traitement.

La complexité et la rareté de cette eau thermale réside dans la stabilité de ses composants qui maintient sa forte teneur en sélénium et l’équilibre physiologique de la peau.

Le sélénium est un puissant oxydant qui aide à protéger la peau contre le stress oxydatif (une des causes du vieillisement de la peau) et joue un rôle fondamental contre les radicaux libres. C’est un oligo-élément essentiel au métabolisme cellulaire.

 La Roche-Posay est une petite ville de La Vienne située aux confins du Berry, de la Touraine et du Poitou. Sa particularité : une eau de source très riche en sélénium qui possède de nombreuses vertus thérapeutiques en dermatologie.

 Vos plantes se trouvent dans la capitale européenne de dermatologie thermale  et bénéficie de cette eau de velours.

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer