Si vous souhaitez découvrir les premiers articles sur les châteaux de la Loire, c’est par ici et par ici.

Certains châteaux de la Loire sont uniques en leur genre comme en atteste le château de Chenonceau ci – dessus qui montre la grandeur de la Loire. Ce château est un bijou de technologie pour l’époque, une brillante réussite qui rend conjoint la nature et l’homme, le tout dans une forme harmonieuse, impressionnante et qui n’a de cesse d’inspirer les hommes. Si ce château est à la base de nombre de dessins comme de descriptions d’artiste, c’est grâce à sa magnifique architecture qui aura été sans cesse copiée dans le reste du Monde comme en Inde ou aux Etats – Unis mais dont la beauté n’aura jamais été égalée, eu égard à la façade, blanche comme les perles que porte selon les légendes l’eau qui coule sous son sol ou aux tours finement construites dans des cercles parfaits et légers qui évoquent un mouvement fluide dans cette rivière.

Un autre château fait office de monument unique : je parle bien entendu du château d’Angers.

 

 

 

Le château d’Angers est lui aussi une merveille de beauté et d’ingéniosité.

Construit sur le bord d’un fleuve pour pouvoir s’échapper rapidement par la voie de la mer si besoin est, le comte qui a fait construire ce château comptait à l’époque en faire son bastion principal mais celui – ci se retrouvera bien vite abandonné avant d’être renové peu avant la Renaissance ( autant dire qu’il était encore une fois visionnaire, biens après sa construction ).

L’avantage à l’époque de cette construction était que le comte n’avait pas eu à défendre l’un des côtés du château : celui de la mer ce qui avait permis de renforcer les murailles au détriment du reste.

Ainsi, on peut voir que ses murailles font parties des plus grandes des châteaux de la Loire et comptabilise un total de plus de quinze tours de garde qui permettaient de surveiller tout les territoires alentours : les bois, la campagne et cela aurait pu permettre de voir au loin et ce, rapidement, une armée arriver. Il est très probable que ce château soit destiné à attirer, comme celui de Chenonceau de très nombreux visiteurs dans les années et les dizaines d’années à venir.

Parlons maintenant des formidables basiliques des châteaux de la Loire.

Celles – ci font partie de ces monuments impressionnants, grandioses et immenses censés faire rêver ( eux aussi dis donc ) les esprits.

La plus impressionnante de ces basiliques est sans nul doute celle de Cléry – Saint – André qui a accueilli autrefois des moines chassés d’un monastère et qui y vécurent clandestinement durant plusieurs mois.

Cette basilique qui est aujourd’hui un lieu de pèlerinage dédié à Notre Dame ( dont on a retrouvé la statue en 1280 ) a servi de chambre funéraire pour Louis XI et fait aujourd’hui le lot de nombreux visiteurs désireux de nouveautés.

Avec son architecture caractéristique qui reflète les châteaux d’antan et ces tours plus particulières, la basilique de Cléry – Saint – André a su ravir de nombreuses personnes de tout âge qui sont venus du monde entier admirer tout aussi bien la basilique en elle – même que la sépulture de feu Louis XI.

 

Parmi les châteaux de la Loire, on peut aussi retrouver le magnifique château de Brissac.

Plus haut château de France, Brissac, avec sept étages et 204 pièces, mérite son surnom de “Géant du Val de Loire « . C’est le premier seigneur de Brissac, René de Cossé,  il est aujourd’hui la résidence du treizième duc de Brissac.

Tandis que le parc offre de magnifiques points de vue à l’ombre d’arbres centenaires, la visite révèle un éblouissant décor. Dans ce coin, il est possible de découvrir des toits dorés à la peinture finement ciselés sous des coups de maître, des murs peints avec la finesse d’une Joconde étalée sur des murs, des meubles dignes des meilleurs artisans que le monde ait pu porter et une salle d’opéra qui sera décrit plus bas.
Il est aussi possible de trouver dans le grand salon des portraits de famille d’antan comme il serait de nos jours impossible d’en retrouver des semblables.

Dans la Salle à manger vous verrez le couvert dressé comme si, le soir venu, de nombreux invités étaient conviés à la table du duc ! La visite se poursuit sur les pas du Roi Louis XIII venu à Brissac en août 1620. A travers les mythiques chambres du château de Brissac, il sera possible de découvrir d’antichambre en antichambre, une magnifique salle d’opéra, unique en son genre. Cette salle d’opéra étonnante de 200 places est née du rêve ambitieux de Jeanne Say, Marquise de Brissac, mélomane reconnue à la fin du dix neuvième siècle et dont la présence continue d’affluer dans les murs du château à travers les peintures, les marques, les meubles, les couverts, les portraits et les pièces.

 

Et enfin, le château de Bouges.

Le château de Bouges est situé près de Valençay. Il est bâti en 1756 par un homme de profession d’entrepreneur dont la construction du château fera sa perte : il fera faillite quelques années plus tard et mourra  un peu plus tard. Le château doit surtout sa restauration au propriétaire de l’une des propriétés voisines.  Pendant 50 ans, lui et sa femme ont parcouru toute l’Europe pour lui trouver les meubles qui parviendraient à lui aller comme un gant tandis que les tentures étaient confectionnées sur mesure dans la filature Normand à Romorantin (appartenant à la famille de son épouse et futur établissement Matra).

Le château est une pure merveille, très lumineux. En 1967, le château de Bouges fut légué au monuments historiques et c’est une équipe de 4 personnes qui se charge tout le long de l’année de maintenir l’élément à jour en l’entretenant, le maintenant propre et le soignant de toute fêlure ou autre.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer