Le château « hanté » de Fougeret au sud-est de Poitiers sur la commune de Queaux

 

Ils ne sont pas moins de 10 fantômes à occuper les chambres aux mobiliers désuets et autres pièces figées dans le temps de ce vieux château moyenâgeux bâti sur l’emplacement d’une source. Cette source, si l’on évoque la légende servait de lieu de culte. Des druides y pratiquaient des rites magiques afin d’honorer les forces de la nature.

Classé monument historique depuis 2010, ce château féodal du XIVème siècle perché sur une falaise et dominant les méandres de la Vienne, servi de place forte durant la guerre de Cent ans. Son architecture n’a rien de prestigieux, mais ces tours lui donnent une certaine distinction. Il bénéficie d’un parc d’une dizaine d’hectares agrémenté d’arbres de haute futaie comme des séquoias géants.

 

Le château féerique de la Mothe-Chandeniers au nord-ouest de Loudun sur la commune des Trois-Moutiers

 

C’est comme un château de contes de fées, construit au XIIIème siècle. Il s’élance vers le ciel et de sa tour on peut distinguer le prince charmant du domaine guettant sa Cendrillon. C’est vers 1650 que le château connut sa renommée par le faste des fêtes données par  le marquis de Chandoiseau en représailles de son éviction de la cour de France pour avoir participé à la Fronde. Un des derniers propriétaires fit des travaux de rénovation et installa une chaudière en 1932. Un violent incendie eut lieu qui embrasa tout. Il ne reste plus aujourd’hui que les murs et les fenêtres s’ouvrant sur le néant. Les richesses intérieures qui le composaient notamment sa bibliothèque aux livres rarissimes, ces magnifiques tapisseries des Gobelins, ces tableaux de valeur et son mobilier ancien sont partis en fumée. Seule la chapelle a échappé aux flammes. Désormais, les lianes de Dame Nature sont venues l’envelopper d’un écrin vert.

 

 

Le château-fort et son trésor préhistorique d’Angles-sur-l’Anglin au nord-est de Poitiers

Cette forteresse du XIème siècle plantée sur une aiguille rocheuse domine la rivière l’Anglin de près de 50 mètres. Malgré ses ruines elle conserve l’élégance d’une grande dame vouée à la défense du Poitou, du Berry et de la Touraine. Lorsque vous l’apercevez de la route, elle vous attire, elle vous questionne, elle vous envoûte. Ce sont les évêques de Poitiers qui en furent les bâtisseurs et les propriétaires au fil de l’Histoire. Non loin du château, un site magique « Le Roc aux sorciers » bien connu de nos ancêtres Cro-Magnon révèle la nuit venue, un spectacle captivant taillé dans la pierre. Des formes qui semblent se mouvoir et révèlent des détails invisibles pendant la journée. N’oubliez pas votre lampe-torche pour les découvrir.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer