« Ma foi, mes chers petits, voici une bien belle forêt. Ne serait-ce pas la forêt comestible des Chevaliers de l’Astrée ? Allons nous y installer afin que vous deveniez bien gras et robustes avant la venue de l’hiver. La faune et la flore me semblent tout à fait sympathique, qu’en pensez-vous mes adorables piquants d’amour ? » Un nouveau garde-manger nocturne à découvrir. Quel bonheur !

C’est ainsi que la forêt comestible se retrouva hôtesse d’une nouvelle famille, composée d’une maman hérisson avec 3 petites gourmandes et 2 petits gourmands . Ces adorables apprentis-jardiniers pleins de puces seront au petit soin de la nature. Le nez en embuscade, ils joueront à « Cache-cache-manges-moi » qui consiste à débusquer les savoureuses bestioles.

« Ici mes petits – dit Maman hérisson – pas de véhicule pour nous écraser, pas de sordide bonne femme avec son tue-limace pour nous empoisonner, pas de pesticides non plus ; enfin un espace où il fera bon se gaver à l’envie de cagouilles, de vers, de hannetons, de chenilles, de larves et d’une multitude d’insectes… ». Les petits affamés ouvrent de grands yeux plein d’envie. Sous la douce clarté de la lune, ils veulent se hâter vers le jardin biologique, à l’assaut des insectes ravageurs de jeunes plants. Soudain, Maman hérisson plus hérissée que jamais, leur dit d’un ton grave : « Il faudra prendre garde, jeunes innocents que vous êtes, aux animaux tels que blaireaux, rats et belettes. Il faudra scruter le ciel aussi, car le jour ce sont les pies qui seront dangereuses, et la nuit ce sera le tour des chouettes et des hiboux, ils nous guettent sur les jeunes arbres des Chevaliers de l’Astrée, alors mes petits, soyez très prudents ». Le frère regarde la sœur, l’autre sœur regarde l’autre petit frère, ils se regardent tous et se réfugient aussi vite qu’ils le peuvent près des chevaux, sous un tas de foin bien craquant. Les équidés surpris de voir autant d’épines se cabrent un peu puis se calment rapidement. Il seront les protecteurs de nos jeunes hérissons ! Décision prise à l’unanimité par la piquante petite troupe.

Remis de leurs émotions et s’étant rapprochés de leur mère, les hérissons découvrirent la mare : «Que voilà de la bonne eau pour se désaltérer» dit Maman hérisson « Ah mes petits, nous serons bien ici, regardez autour de vous, arrêtez de manger que diable ! » « Oui, oui Maman, des copains, plein des copains hérissons…. oh oui mais tiens un escargot, oh un mille-pattes… ». La mare fut l’attraction de la soirée avec un brouhaha de mâchoires en pleine mastication, ça grogne, ça s’énerve à gratter la terre et soudain calme plat. Bonne nuit les petits !

La jeune forêt comestible est un abri pour les hérissons qui auront besoin d’endroits discrets pour construire des nids avec feuilles mortes et brindilles. Le nid utile aussi lorsque la saison estivale trop chaude devient pauvre en insectes, qu’il n’y a que des fruits à grignoter dont les hérissons sont peu friands, alors il fera bon se mettre en boule dedans et dormir plus longuement faute de nourriture.

Aide pour les hérissons https://www.change.org/p/sauvons-les-h%C3%A9rissons-en-danger

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer